Actualité

Les artisans solidaires : EB Etanchéité

EB Etanchéité: « C’est important d’être attentif aux autres »

 

Présidée par Joël Fernandez, l’association Espace Renaissance entreprend de nombreuses actions en faveur de l’enfance. La maison Renaissance basée à Juvignac, destinée à l’accueil de familles d’enfants hospitalisés, fait partie du plus gros projet d’Espace Renaissance. Une immense chaîne de solidarité s’est mise en place pour réaliser ce rêve pensé depuis plusieurs années.
La pandémie de la Covid19 a un peu freiné les travaux. EB Etanchéité est la première de ces entreprises qui mettent la main à la patte à revenir dans la construction de la maison. Stephan Escalante, cogérant de la société avec Didier Barrut nous raconte. La main sur le cœur. Le cœur sur la main.

 

Stephan, votre entreprise EB Étanchéité est très active sur le projet de la maison Renaissance, racontez-nous…

 

Depuis un an, la maison Renaissance est en train de se monter. C’est une maison destinée aux parents d’enfants malades. Quand un enfant est malade pour une longue durée, il n’y a qu’un membre de sa famille qui peut dormir avec lui. Très souvent; l’autre membre du couple dort dans sa voiture car il n’a pas les moyens de se payer un hôtel ou parce qu’il n’a pas d’amis. Fort de ce constat-là, nous avons décidé de monter cette maison Renaissance pour venir en aide à ceux  qui malheureusement ont des enfants malades. Cette maison est construite de toutes pièces grâce à une chaîne de solidarité de sociétés qui, avec leur savoir-faire, leur compétence, viennent aider à monter cette maison. Mon entreprise EB Étanchéité va fournir l’étanchéité de la maison à Juvignac. Nous sommes un maillon de la chaîne.

 

Pourquoi aider l’association caritative Espace Renaissance ?

 

Pour deux raisons essentielles. L’un ne prévaut pas sur l’autre. Je connais très bien Joël Fernandez, un ami depuis plus 25 ans. C’est une véritable locomotive et il embarque plein de monde avec lui. Je suis à ses côtés de manière logique. C’est grâce à ça que je suis devenu membre de l’association Espace Renaissance.

La deuxième raison, c’est qu’une entreprise se doit d’être solidaire, d’être un élément moteur qui pense aux plus démunis. Avec nos collaborateurs, on essaie d’être attentifs à leur bien-être. Il est important pour EB Étanchéité qu’elle ait un rôle à jouer dans la société. Quand j’en ai parlé à mon cogérant Didier (Barrut), il a été 100% d’accord. On est sur la même longueur d’onde.

 

Où en êtes-vous des travaux ?

 

C’est très simple, notre chantier a commencé lundi 18 mai. Quand on monte une maison, il y a plein de corps de métier différents. Et ces métiers sont interdépendants les uns des autres. Nous dépendons de l’intervention du maçon. Il a fini mi-mai. Notre équipe a commencé par mettre de l’enduit d’imprégnation. C’est une résine qui permet de coller l’isolation et par-dessus l’étanchéité qui sont des rouleaux de bitume chauffés avec un chalumeau puis collés sur l’isolant. Cela assure l’étanchéité de la toiture. On a dix jours de boulot.

 

C’est important pour vous de faire partie de l’aventure Espace Renaissance ?

 

C’est important de s’impliquer. Chercher à gagner de l’argent dans son coin, c’est bien, mais ce n’est pas très utile pour la société, la communauté. Il faut savoir partager, il faut savoir redistribuer. C’est important d’être attentif aux autres, d’être bienveillant. Et puis, c’est gratifiant mais il ne faut pas le faire pour se mettre en avant. 

Il faut le faire avec le cœur, avec l’envie de bien faire, l’envie d’être utile. 

 

Parlez-nous de votre entreprise EB Étanchéité ?

 

On est une société nouvellement créée. Nous allons boucler notre cinquième exercice cette année. C’est une entreprise qui a été créée par Didier Barrut et moi. Didier est mon associé et mon ami. Ça fait 35 ans que l’on se connaît. Il m’a proposé une association alors que je faisais de la communication. Il était à Paris et voulait descendre sur Montpellier. Il est technicien, je suis plutôt commercial. La complémentarité était évidente. Aujourd’hui, on est très contents, ça fonctionne plutôt bien. On travaille avec de belles boîtes comme Haribo, SNCF, La Poste, le Polygone de Montpellier et d’autres. Et puis, aussi, des petits clients qui font de grosses rivières. Le projet Espace Renaissance vient un peu diversifier tout ça. On travaille sérieusement sans se prendre au sérieux. Le but du jeu est de ne pas être les plus riches mais que tout le monde puisse gagner de l’argent avec un plaisir d’aller travailler. J’ai 53 ans, je continue encore à jouer au rugby. J’espère encore jouer longtemps. La fraternité, la solidarité, l’entraide, c’est un peu dans mes gènes. J’essaie d’avoir cet état d’esprit d’équipe dans l’entreprise.

 

Un artisan solidaire, engagé, membre du CA d’Espace Renaissance. Merci Stephan et merci à ton associé Didier !